country

Collection

Collection

La génération Z : une nouvelle révolution au travail

Posté par: Ms. Marion Dans: Business & Fashion Sur: Commentaire: 0 Frappé: 302

A peine le temps pour comprendre ce qui fait vibrer la génération Y, qu’il faut déjà se préparer à l’arrivée rapide de la génération suivante.

Née à partir de 1995, beaucoup pensent que la génération Z n’est que la petite soeur de la Y, avec les mêmes attentes et les mêmes comportements. Mais bien que ces deux générations n’aient que peu d’années d’écart, elles sont très différentes.

Décrite comme étant la plus connectée, créative, collaborative et confiante, la gen Z ou encore  “les digital natives” sont plus engagés que jamais et en interaction continue avec leur environnement.

Naturellement doués de compétences numériques et plus tournés vers les relations humaines, cette génération va bousculer le monde du travail et générer de nouveaux codes professionnels. A l’heure de la transformation digitale où les entreprises doivent s’adapter au monde actuel, la gen Z est la mieux armée pour une telle mission. Elle en sera même le principal catalyseur.

Une évolution poussant les recruteurs à repenser leurs règles du jeu pour les séduire!                          

  

              

Etant née dans le digital et bercée par les réseaux sociaux et les nouvelles technologies, la gen Z est très ambitieuse et prioritise la culture d’expérimentation, le travail d’équipe et les projets collaboratifs.

Adepte du “Do-it-together” et ayant un fort goût pour le collectif, elle est loin d’être individualiste et se caractérise par un comportement assez affectif. Malgré son fort attrait pour les outils numériques, elle est orientée vers le relationnel et exige l’aspect humain avant tout et une expérience sociale authentique. Sensibles aux valeurs portées par une entreprise, les Z prônent l’égalité, l’éthique et renoncent à toute forme d’autorité et de management vertical: ce sont des free-lance nés, ouverts à des nouvelles formes du travail.

Cette génération cherche à ce que les entreprises aient un management transversal, agile, décentralisé et responsabilisant tout en cultivant le respect, la transparence, l’écoute et bien évidemment l’innovation. Pour eux, les meilleures idées doivent gagner et non pas les grades. Elle s’épanouit par le partage, la passion, la créativité et s’attend à ce que l’expérience du travail soit intéressante, sinon elle préfère quitter l’entreprise et chercher ailleurs : diverses missions, objectifs, initiatives entrepreneuriales et feedback rythmeront le quotidien idéal de cette génération.

Il n’a y plus pour eux de “supérieur qui possède toute la connaissance” d'où le fait qu’ils ne cherchent que des milieux professionnels où l’apprentissage continu et les défis sont fortement privilégiés. Le plus important n'est pas forcément une carrière bien définie ou un salaire mirobolant, mais plutôt le fait d'être heureux au travail, et de s'accomplir véritablement. L’entreprise n’est plus un lieu de travail mais plutôt un lieu de vie au sein duquel ces jeunes souhaitent apprendre et prospérer.

La génération Z est, donc, le produit d’une société qui change, une société qui affiche une forte défiance envers les environnements traditionnels, fustigent leur rigidité et manque de créativité.

Cette génération présente un enjeu majeur pour les entreprises et une source incontournable de performance.

S’adapter aux ambitions de ces nouveaux arrivants et leur proposer un environnement compatible avec leurs aspirations sont des défis à relever par les managers, puisque ces digitaux ont des convictions et des envies différentes pour lesquelles ils ne feront pas de concessions.